Un mémorial pour les animaux morts durant la Grande Guerre à Pozières

Un mémorial pour les animaux morts durant la Grande Guerre à Pozières

Un mémorial pour les animaux morts durant la Grande Guerre à Pozières

Le gouvernement australien salue la mémoire des 9 millions d’animaux morts au champ d’honneur.

Un parfum d’Australie souffle sur le petit village de Pozières ce vendredi 21 juillet.

Dans ce lieu mythique de la bataille de la Somme en 1916, les habitants sont habitués à la présence de touristes venus de l’autre bout du monde pour se recueillir en mémoire de leurs morts.

Mais aujourd’hui ce sont les soldats à quatre pattes qui sont à l’honneur. Le gouvernement australien a décidé d’élever un mémorial à la mémoire de tous les animaux morts durant la Grande Guerre sur le site du Moulin de Pozières.

Les historiens estiment que 9 millions d’entre eux sont morts à cause du conflit entre 1914 et 1918.

« Ces soldats étaient volontaires, les animaux qui les accompagnaient, ne l’étaient pas »

Brendon Nelson, Directeur du War memorial de Canberra

Pour Nigel Allsopp, président de l’association Australian war animal mémorials, leur sacrifice a trop longtemps été mésestimé. «  Qu’ils aient eu un rôle stratégique comme les chevaux, les pigeons et les chiens, ou qu’ils aient simplement servi de nourriture, comme pour les vaches, les chats et les rats, il est important de prendre en compte le sacrifice de nos animaux  », déclare-t-il.

Pour le Docteur Brendon Nelson, directeur du War Memorial de Canberra et ancien ministre de la Défense australien, ces animaux étaient au moins aussi courageux que les hommes qui les accompagnaient. «  Dans la Somme, des milliers d’Australiens ont donné leur vie pour leur pays. Ces soldats étaient volontaires, les animaux qui les accompagnaient, ne l’étaient pas  ».

Un emplacement symbolique

Ce monument, installé sur le lieu d’une sanglante bataille entre Australiens et Allemands, a une portée symbolique pour la nation Australienne. «  Il n’y a pas de terre sur la planète qui soit plus imprégnée par le sang australien. Établir ce monument ici c’était une évidence pour nous  », explique le Docteur Brendon Nelson.

Le mémorial est aussi un geste de réconciliations, il célèbre les animaux de tous les pays, qu’importent leurs camps. «  I ls ne l’ont pas choisi  », dit Brendon Nelson.

C’est l’unique mémorial des animaux de la Première Guerre mondiale, en Europe. Il fait échos à celui qu’a mis en place l’Australie au War Memorial de Canberra en 2016, le projet était, déjà à l’époque, porté par Nigel Allsopp et son association. «  Nous aurions sans doute dû rendre hommage à ces bêtes combattantes il y a de cela un siècle  », conclut embarrassé, l’ex-ministre.

Martin Levisse

 

Source : Courrier Picard

http://www.courrier-picard.fr/44940/article/2017-07-21/un-memorial-pour-les-animaux-morts-durant-la-grande-guerre-pozieres

Leave a Reply

Your email address will not be published.