À Pozières, la future école franco-australienne portera le nom d’un reporter de guerre

À Pozières, la future école franco-australienne portera le nom d’un reporter de guerre

Le reporter de guerre, devenu un historien réputé, Charles Bean, a été choisi pour donner son nom à la future structure. Le permis de construire doit être déposé au printemps.

Ce projet se veut innovant pour l’après-centenaire, car basé sur l’avenir de la jeunesse et la reconnaissance entre les peuples. » Vendredi soir, le maire, Bernard Delattre, a présenté ses vœux aux habitants du village. Un exercice traditionnel avec une saveur particulière cette année : des nouvelles du projet d’école franco-australienne étaient attendues.

L’élu a ménagé le suspense et n’a évoqué ce dossier qu’à la fin de son discours. Mais cela valait le coup d’attendre !

Il a annoncé que l’école, qui devrait être capable d’accueillir plus de 120 enfants, sera baptisée du nom de Charles Bean. «  Le seul nom de ce grand reporter de guerre, devenu ensuite un grand historien, le plus connu en Australie, est en mesure de fédérer  », a assuré l’édile. Né en 1879, il a accompagné les forces impériales australiennes comme correspondant officiel lors de la Première Guerre mondiale.

« L’inauguration officielle pourrait se tenir

le 23 juillet 2020,

date de la libération

du village. »

Bernard Delattre, maire de Pozières

Le 25 avril 1915, il débarque à Anzac Cove, en Turquie, pour couvrir l’engagement des soldats de son pays natal lors de la campagne de Gallipoli. Touché à la jambe par une balle turque au mois d’août, il refuse d’être évacué afin de poursuivre sa mission.

Il sera en France, entre 1916 et 1918, période pendant laquelle il écrit notamment un ouvrage baptisé Lettres de France. Après la guerre, de retour en Australie, Charles Bean a joué un rôle essentiel dans la création de l’Australian War Memorial, avant de devenir un historien reconnu.

Un projet à 2,5 millions d’euros

Cette première annonce concrète s’est accompagnée de détails sur les démarches à venir. Pendant les vacances de Noël, l’association australienne qui porte le projet, présidée par Will Davies, a envoyé les plans du futur établissement à la municipalité, laquelle a pris le temps de les analyser et d’adresser ses remarques.

Le montant de la réalisation s’élèvera à au moins 2,5 millions d’euros, cofinancés par l’association australienne et la commune.

Au cours de son allocution, Bernard Delattre a précisé que le dépôt du permis de construire devrait avoir lieu «  en avril ou mai  ». Ce pas supplémentaire permettra de lancer les études nécessaires, pour une durée de cinq à six mois. «  Il y aura ensuite les délais d’appels d’offres pour le choix des entreprises et environ quinze mois de travaux  », a-t-il complété.

L’ouverture de l’école bilingue pourrait avoir lieu en septembre 2020. Mais avant de voir les premiers écoliers débarquer, l’inauguration officielle « pourrait se tenir le 23 juillet 2020, date de la libération du village  », a conclu Bernard Delattre. Comme on dit en Australie : «  Well done !  » (du bon boulot !)

V. HÉRY.  Source : Le Courrier Picard

Lien de l’article : http://www.courrier-picard.fr/83401/article/2018-01-13/pozieres-la-future-ecole-franco-australienne-portera-le-nom-dun-reporter-de

Leave a Reply

Your email address will not be published.